Skip to main content

St-Jean et Devin-du-Village

L’ATE a été mandatée en automne 2013 par la Ville de Genève pour réaliser un Plan de mobilité scolaire pour les établissements de Saint-Jean et Devin-du-Village. L’école Devin-du-Village accueille les élèves de 4 à 8 ans. Elle est entourée de l’avenue du Devin-du-Village, de la rue du Vicaire Savoyard et de la rue de la Nouvelle Héloïse. Située au cœur de la ville de Genève, dans le quartier de Saint-Gervais, elle compte environ 360 enfants. L’école Saint-Jean, située à environ 250m, accueille des élèves de 8 à 12 ans et se trouve sur la rue de Saint-Jean. La rue de Saint-Jean, long axe rectiligne d’environ un kilomètre, a été mis en zone 30 en 2007. Cette limitation de vitesse n’était pas suffisamment respectée, c’est pourquoi un projet de réaménagement a vu le jour pour augmenter la sécurité et le confort des usagers.

 

L’enquête effectuée par l’ATE permet d’identifier les habitudes de déplacement des élèves, de relever les points considérés comme dangereux et de visualiser les trajets domicile – école.

L’établissement Devin-du-Village a eu un retour aux questionnaires de 78% pour les enfants, 68% pour les parents et 83% pour les enseignants.
Pour l’établissement de Saint-Jean, le retour a été de 62% pour les enfants, 55% pour les parents et 38,5% pour les enseignants.

L’analyse de ces questionnaires donne une image précise des déplacements et des problèmes qui jalonnent le chemin des écoliers.
Les enfants sont 87% pour les 4-8 ans et 92% pour les 9-12 ans à se rendre à pied à l’école. L’accompagnement des enfants varie sensiblement en fonction de leur âge, les plus petits sont 90% à se faire accompagner par un adulte, contrairement aux plus grands qui ne sont que 21% seulement. Les raisons de l’accompagnement divergent également en fonction de l’âge. Pour les 4-8 ans, 33% des parents pensent que les chemins ne sont pas adaptés pour les enfants et 17% ont peur du risque de mauvaises rencontres.
Chez les 9-12 ans, la principale raison de l’accompagnement pour 21% des parents est que l’école se trouve sur la route du travail, vient ensuite le chemin qui n’est pas adapté aux enfants pour 16% d’entre eux.



Lire le bilan au format PDF


Lire le bilan au format PDF

L'ATE a réalisé une série de cartes, grâce aux questionnaires des parents, enfants et enseignants. Ces dernières ont permis d'établir les itinéraires que les enfants empruntent pour le trajet domicile - école. Elles donnent une indication générale des déplacements autour de l'école. Une seconde carte localise les points perçus comme dangereux autour de l'école. La troisième est une carte isochrone, c'est-à-dire qu'elle représente les zones accessibles en un temps donné.

Le PMS vise à inscrire les questions de mobilité et les réflexions qui s’y rapportent au cœur de l’école. Tout au long du processus, une communication a été établie avec les acteurs de l’établissement, les parents et les enfants.

Les parents, sollicités lors de l’enquête de mobilité du printemps 2013, ont ensuite reçu les résultats de l’enquête par l’intermédiaire d’un journal d’information “Les nouvelles du Plan de mobilité scolaire”, qui comprend les résultats chiffrés, les ressentis et dessins des enfants, ainsi que des extraits de cartes.

Pour la Journée internationale à pied à l’école, un bus a été spécialement créé, avec un échassier et de la musique. Il s’agissait de sensibiliser parents et enfants aux avantages et au fonctionnement du Pédibus.

Afin que la réflexion sur la mobilité fasse son chemin auprès des écoliers, des activités de sensibilisation en classes ont été organisées. Deux activités ont eu lieu dans les établissements scolaires:

  • Spatialisation et cartographie : les enfants construisent une maison de papier qu’il doivent placer sur une grande carte, il n’est pas facile pour eux de se repérer dans l’espace.
  • Les différentes mobilités : par petits groupes, les enfants fabriquent un poster sur un type de mobilité (voiture, transports publics, mobilité douce) en faisant l’inventaire des avantages et inconvénients de chaque mode. Les 5 sens sont sollicités : qu’est-ce que tu sens, qu’est-ce que tu vois, qu’est-ce que tu entends en venant à l’école en bus, en voiture, à pied ? Ensuite, deux représentants de chaque groupe restituent la composition de son poster aux autres enfants, pour partager savoirs et expériences.

L’état des lieux et le diagnostic des déplacements des élèves ont permis de relever les habitudes de mobilité des enfants de Saint-Jean et Devin-du-Village et de soulever les différents problèmes existant autour de l’établissement scolaire.

Il a donc été tenu compte du point de vue d’un enfant, qui ne perçoit pas le danger de la même manière et n’a pas la même visibilité qu’un adulte.

L’ATE a fait des recommandations sur les thématiques suivantes :

  • Les trottoirs,
  • Les traversées piétonnes,
  • Le stationnement des véhicules,
  • La vitesse des véhicules.