Skip to main content

Collège de Collonge (Territet, VD)

Après plusieurs Plans de mobilité scolaire, la commune de Montreux a mandaté l’ATE pour un nouveau Plan pour le collège de Collonge. Situé à Territet, il accueille 106 élèves répartis dans 4 classes.

D’important travaux étaient effectués sur la rue du Temple, engendrant des fermetures de routes et des déviations qui ont eu un impact direct sur les axes de trafic aux abords de l’école. Cette raison explique, entre autres, le souhait de la commune de Montreux de débuter au plus vite un Plan de mobilité scolaire. La connaissance des flux des élèves et des points dangereux a permis aux services concernés de prendre au mieux en compte la sécurité des déplacements des écoliers dans le contexte du chantier et son suivi.

L’enquête, réalisée à l’aide de questionnaires distribués aux enfants, à leurs parents et aux enseignants, a permis relever les points considérés comme dangereux et de visualiser les trajets domicile-école. L’enquête a démontré un intérêt certain pour la démarche puisque 70% des parents, 73% des enfants et 80% des enseignants ont retourné un questionnaire.

C’est la marche qui est le mode de déplacement privilégié pour se rendre à l’école. Ainsi, 69% des 4-8 ans et 61% des 9-12 ans se rendent à l’école à pied. Quel que soit leur âge ils sont 43% à s’y rendre avec d’autres enfants et seulement 29% à être accompagné d’un adulte.

Une majorité de parent a indiqué que le chemin de l’école est sûr. Toutefois, 22% des parents estiment que le chemin de l’école comporte des dangers. Les principales raisons du sentiment d’insécurité sont liées aux traversées piétonnes, à la vitesse des voitures trop élevées, au risque de faire des mauvaises rencontres, à l’important trafic automobile ou encore parce que les trottoirs ne sont pas sûrs.

Le PMS vise à inscrire les questions de mobilité et les réflexions qui s’y rapportent au cœur de l’école. Tout au long du processus, une communication a été établie avec les acteurs de l’établissement, les parents et les enfants. Aucune activité pédagogique n’a été menée en classe, mais un journal d’information est distribué aux parents de l’école. Ce dernier contient les principaux résultats et quelques recommandations pour que le chemin de l’école se passe bien pour tous.

L’analyse des points dangereux relevés par les parents et les enseignants à l’aide d’une carte au dos des questionnaires a abouti à une visite de terrain avec un expert du bpa Bureau de prévention des accidents. C’est sur cette base que des recommandations ont été remises à la commune de Montreux afin de sécuriser le chemin de l’école.

Des recommandations ont été émises sur les bons comportements à adopter en zone 30 km/h, notamment en raison de l’absence de passages pour piétons. Sur certains axes de la commune, les piétons souhaitant emprunter les passages pour piétons ne sont pas suffisamment visibles, c’est pourquoi des tailles de haies ou des avancées de trottoirs seraient à prévoir.