Skip to main content

Micheli-du-Crest

L’ATE a été mandatée en automne 2013 par la Ville de Genève pour réaliser un Plan de mobilité scolaire pour l’établissement de Micheli-du-Crest. L’école est située dans le quartier Cluse-Roseraie, elle compte 250 élèves âgés de 4 à 12 ans.

Ce quartier est traversé par des axes de transit qui relient les différents quartiers de la rive gauche de la ville. L’école est entourée par la rue Micheli-du-Crest, le boulevard de la Tour (continuité du boulevard du Pont-d’Arve) et la rue Lombard. Ces deux derniers sont d’importants axes de circulation.

 

 

L’enquête effectuée par l’ATE permet d’identifier les habitudes de déplacement des élèves, de relever les points considérés comme dangereux et de visualiser les trajets domicile-école.

Les moyens de déplacement des enfants de 4 à 8 ans

93% des enfants se déplacent à pied et 87% d’entre eux sont accompagnés par un adulte. Les parents sont 51% à accompagner leurs enfants à l’école malgré la proximité du centre scolaire, majoritairement parce qu’ils estiment que le chemin n’est pas adapté aux enfants ou qu’ils pourraient y faire de mauvaises rencontres.

Les moyens de déplacement des enfants de 9 à 12 ans

97% des élèves vont à l’école à pied. Pourtant, 24% d’entre eux sont encore accompagnés par un adulte, essentiellement à cause des dangers de la circulation ou des risques de mauvaises rencontres (46%).



Lire le bilan au format PDF


Lire le bilan au format PDF

L'ATE a réalisé une série de cartes, grâce aux questionnaires des parents, enfants et enseignants. Ces dernières ont permis d'établir les itinéraires que les enfants empruntent pour le trajet domicile - école. Elles donnent une indication générale des déplacements autour de l'école. Une seconde carte localise les points perçus comme dangereux autour de l'école. La troisième est une carte isochrone, c'est-à-dire qu'elle représente les zones accessibles en un temps donné.

Le PMS vise à inscrire les questions de mobilité et les réflexions qui s’y rapportent au cœur de l’école. Tout au long du processus, une communication a été établie avec les acteurs de l’établissement, les parents et les enfants.

L’accent est mis sur des activités pédagogiques en classe, avec, par exemple, la réalisation des exercices “spatialisation et cartographie” et “en route dans mon quartier”. Ces activités ont pour objectif de faire travailler les enfants autour d’un cadre qu’ils connaissent, un espace vécu dans lequel ils doivent réussir à s’orienter. Elles permettent également de générer une réflexion commune autour du thème de la mobilité et des trajets domicile – école.

Un journal à destination des parents, réalisé grâce aux enquêtes, a permis de les informer sur la mobilité des enfants dans l’établissement scolaire. Ce document comprend les données chiffrées, les ressentis et dessins des enfants, ainsi que la carte des points noirs et celle des flux.

L’état des lieux et le diagnostic des déplacements des élèves a permis de relever les habitudes de mobilité des enfants de Micheli-du-Crest et de soulever les différents problèmes existant autour de l’établissement scolaire.

L’ATE a fait des recommandations sur différentes thématiques récurrentes autour de l’établissement scolaire :

  • Les trottoirs,
  • Les feux de circulation,
  • Les arrêts de bus,
  • L’information et la sensibilisation des utilisateurs,
  • Les traversées piétonnes,
  • Le stationnement des véhicules.