Skip to main content

Geisendorf

L’ATE a été mandatée en automne 2013, par la Ville de Genève, pour réaliser un Plan de mobilité scolaire pour l’établissement de Geisendorf. L’établissement comprend trois bâtiments scolaires, tous situés dans le parc du même nom. Le bâtiment Faller et le bâtiment Poterie comptent respectivement 142 et 95 enfants de 4 à 8 ans. Le bâtiment Centrale est celui des plus grands où se trouvent 263 enfants de plus de 8 ans. Au total, on dénombre 497 élèves dans l’établissement scolaire.

Le parc Geisendorf est adjacent à un important axe routier, la rue de Lyon, qui génère du trafic en direction de Châtelaine, de la gare Cornavin et du centre-ville.

L’enquête effectuée par l’ATE permet d’identifier les habitudes de déplacement des élèves, de relever les points considérés comme dangereux et de visualiser les trajets domicile – école.

Les questionnaires ont permis d’avoir un retour des parents de 71,5%, de 84,8% pour les enfants et de 100% pour les enseignants. Il a été établi que 89% de l’ensemble des élèves de l’établissement se rendent à pied à l’école. Les enfants les plus jeunes (4-8 ans) sont 87% à se faire accompagner par un adulte, ce taux diminue à 51% pour les 9-12 ans. Les principales raisons de l’accompagnement diffèrent selon l’âge.
Pour les 4-8 ans les principales raisons sont :

  • L’âge trop jeune des enfants à 44%,
  • Le chemin qui n’est pas adapté aux enfants à 14%.

En revanche pour les 9-12 ans, les principales raisons sont :

  • Le plaisir d’accompagner son enfant pour 28%,
  • Le risque de mauvaises rencontres sur le chemin pour 22%.

Ces différentes raisons nous montrent bien que selon l’âge des enfants, les situations ne sont pas les mêmes et les aménagements doivent être pensés pour l’ensemble des enfants et pas seulement à partir d’un certain âge.

 



Lire le bilan au format PDF


Lire le bilan au format PDF

L'ATE a réalisé une série de cartes, grâce aux questionnaires des parents, enfants et enseignants. Ces dernières ont permis d'établir les itinéraires que les enfants empruntent pour le trajet domicile - école. Elles donnent une indication générale des déplacements autour de l'école. Une seconde carte localise les points perçus comme dangereux autour de l'école. La troisième est une carte isochrone qui représente les zones accessibles en un temps donné.

Le PMS vise à inscrire les questions de mobilité et les réflexions qui s’y rapportent au cœur de l’école. Tout au long du processus, une communication a été établie avec les acteurs de l’établissement, les parents et les enfants.

L’activité “en route dans mon quartier” a été réalisée pour les classes allant de la 1P à la 4P, soit au total 6 classes.

Les objectifs de l’activité étaient de mener une réflexion sur les alentours de l’école, la sécurité, les traversées, la marche et les moyens de transport, de repérer les éléments significatifs qui aident à s’orienter et se déplacer en toute sécurité.

Les classes, divisées en groupes, se sont rendues aux alentours de l’école pour repérer les images que l’ATE avait pré-sélectionnées. Chaque groupe a reçu un sujet autour de la mobilité qu’il devait photographier : la signalisation, les modes de transport, la sécurité… L’ATE a par la suite sélectionné les plus belles photos afin de les utiliser pour la création d’un jeu de mémory, qui a été distribué dans chaque classe de l’école.

L’état des lieux et le diagnostic des déplacements des élèves ont permis de relever les habitudes de mobilité des enfants de Geisendorf et de soulever les différents problèmes existants autour de l’établissement scolaire. Il a donc été tenu compte du point de vue d’un enfant, qui ne perçoit pas le danger de la même manière et n’a pas la même visibilité qu’un adulte. L’ATE a fait des recommandations sur les traversées piétonnes, les trottoirs et les places de parc, mais il est également nécessaire d’informer les enfants sur les itinéraires à emprunter et sensibiliser les automobilistes au respect de la vitesse.