Skip to main content

Ferdinand-Hodler et Saint-Antoine

L’ATE a été mandatée en automne 2013 par la Ville de Genève pour réaliser un Plan de mobilité scolaire pour l’établissement de Ferdinand-Hodler et Saint-Antoine.

Les deux écoles sont situées dans la Vieille-Ville et le quartier de Rive et comptent environ 240 enfants (4 classes à Saint-Antoine et 10 classes à Ferdinand-Hodler). En raison de la proximité avec le Collège Calvin et la Crèche de la Madeleine, bien plus d’enfants et adolescents se déplacent quotidiennement dans ce périmètre. L’établissement se situe au cœur de la Ville et d’un trafic de transit intense.

L’enquête effectuée par l’ATE permet d’identifier les habitudes de déplacement des élèves, de relever les points considérés comme dangereux et de visualiser les trajets domicile – école.

Ferdinand-Hodler

Les plus petits (4-8 ans) sont 90% à venir à pied à l’école. Parmi eux, 87% sont accompagnés d’un adulte, car les parents jugent que le chemin de l’école n’est pas adapté aux enfants. Ils craignent également les mauvaises rencontres.

Les plus grands (9-12 ans) sont 27% à venir à l’école en bus ou en tram et 66% à pied. La moitié est encore accompagnée par un adulte, car l’école est sur la route du travail, le chemin n’est pas adapté aux enfants piétons, ou les parents craignent les mauvaises rencontres.

Saint-Antoine

Presque tous les déplacements se font à pied, accompagné d’un adulte (86%). Les parents expliquent cet accompagnement par un chemin jugé inadapté aux enfants et le font également par plaisir.

 



Lire le bilan au format PDF


Lire le bilan au format PDF

L'ATE a réalisé une série de cartes, grâce aux questionnaires des parents, enfants et enseignants. Ces dernières ont permis d'établir les itinéraires que les enfants empruntent pour le trajet domicile - école. Elles donnent une indication générale des déplacements autour de l'école. Une seconde carte localise les points perçus comme dangereux autour de l'école. La troisième est une carte isochrone, c'est-à-dire qu'elle représente les zones accessibles en un temps donné.

Le PMS vise à inscrire les questions de mobilité et les réflexions qui s’y rapportent au cœur de l’école. Tout au long du processus, une communication a été établie avec les acteurs de l’établissement, les parents et les enfants.

Les enfants ont eu la chance de participer à une journée mobilité, organisée en collaboration avec les TPG (Transports Publics Genevois). Durant cette journée, les écoliers ont pu partager et échanger avec quatre employés des TPG, qui ont répondu, avec patience et attention, aux nombreuses questions des enfants. Grâce à leur matériel pédagogique et à l’installation de deux bus sur la Promenade Saint-Antoine, les intervenants TPG ont sensibilisé les enfants aux différents aspects sécuritaires auxquels il faut être attentif lorsque l’on se déplace à pied jusqu’à l’école ou que l’on utilise les transports publics.

Les enfants ont également participé à l’activité des gommettes, où, pendant une semaine, ils ont dû coller l’étiquette correspondant au mode de transport utilisé pour se rendre à l’école. A la fin de la semaine, l’ATE calcule la distance moyenne parcourue (avec l’aide des questionnaires) pour établir la distance que les enfants pourraient réaliser en un an s’ils venaient tous les jours à pied. Une distance qui les amènerait jusqu’à Istanbul !

Afin d’informer les parents sur les démarches du Plan de mobilité scolaire, un journal a été réalisé. Y sont répertoriées les données liées aux questionnaires : les chiffres sur les déplacements des enfants, leurs ressentis (des enfants et des parents), ainsi que des cartes qui représentent les flux des élèves et les points perçus comme dangereux par les parents.

 

L’état des lieux et le diagnostic des déplacements des élèves ont permis de relever les habitudes de mobilité des enfants de Ferdinand-Hodler et Saint-Antoine et de soulever les différents problèmes existant autour de l’établissement scolaire.

L’ATE a fait des recommandations sur différentes thématiques récurrentes autour des établissements scolaires Ferdinand-Hodler et Saint-Antoine :

  • L’aménagement routier,
  • Les passages piétons,
  • Le stationnement,
  • La vitesse des véhicules.